Qui s’occupe de la pose d’une nouvelle VMC en location ?

Qui s’occupe de la pose d’une nouvelle VMC en location ?

Le saviez-vous ? Selon l’arrêté du 24 mars 1982, les logements neufs ont l’obligation d’être correctement ventilés. Et ce, soit par l’installation d’une VMC ou par tirage naturel. Autrement dit, l’air doit correctement circuler dans le logement. Il entre par les pièces principales et peut s’évacuer dans les pièces humides. Dans ce contexte, nombreux sont les appartements ou les maisons à posséder une VMC. Faisons le point sur son installation.

Les obligations du propriétaire en matière de VMC

Lorsqu’il loue un bien immobilier, le propriétaire à l’obligation de fournir un logement décent. Celui-ci doit posséder une aération suffisante afin d’éviter l’apparition de moisissures. Autrement dit, avant de signer un bail, il doit s’assurer que sa VMC fonctionne. Si ça n’est pas le cas, il doit procéder à son remplacement.

S’il est dans un immeuble, libre à lui de se rapprocher de son syndic pour se renseigner sur une éventuelle rénovation de ventilation collective. De même, lorsque la VMC est en panne, le problème peut provenir de différentes causes.

Il peut simplement s’agir d’un phénomène d’obstruction des bouches. Dans ce cas, l’air n’est plus soufflé ou aspiré de la bonne façon. Mais il peut aussi résulter d’un dysfonctionnement d’alimentation électrique. Là encore, n’hésitez pas à faire établir un devis de ventilation collective et à faire venir un professionnel sur place pour établir un diagnostic.

Entretien VMC

L’entretien courant, une charge supportée par le locataire

En revanche, si le logement est fourni avec une VMC en parfait état de fonctionnement, c’est au locataire de prendre en charge son entretien. Conformément à la loi du 6 juillet 1989, tous les équipements mentionnés au contrat de location, dont la VMC, doivent être maintenus en état de fonctionnement. La seule condition ? Qu’ils ne soient pas défectueux au moment de la signature du bail.

C’est donc bel et bien au locataire d’entretenir correctement sa VMC pour maintenir un bon niveau d’aération de son logement.

Si une panne survient durant l’occupation du bien, et si celle-ci est liée à un manque d’entretien, c’est au locataire de la gérer. Pour éviter que la situation ne se produise, pensez bien à dépoussiérer régulièrement vos bouches d’aération. Remplacez vos filtres trop anciens ou abîmés. De même, évitez d’éteindre votre VMC de façon prolongée, au risque de créer de la condensation et de l’humidité dans l’habitat.

Laisser un commentaire

*