Comment réparer du béton qui s’effrite ?

Comment réparer du béton qui s’effrite ?

Lorsque le béton manque de densité, il souffre des aléas du temps. Il devient poreux, voire friable, et se désagrège. Moins résistant qu’autrefois, il se fissure et fragilise la structure. Le crépis, l’enduit ou la peinture qui le recouvre n’adhère plus et se détache. Nous vous donnons toutes nos astuces pour réparer un mur en béton qui s’effrite et réparer une surface bétonnée.

Comment préparer du béton résistant ?

Commençons par le tout début. Pour éviter que votre béton ne s’effrite avec le temps, vous devez préparer une composition de qualité. Pour cela, il est important de maîtriser le dosage de l’eau. La réaction chimique de la poudre de ciment dépend en effet de la quantité d’eau. S’il y en a trop, la surface est faible en ciment et le béton devient poreux. Veillez à ne pas mettre trop d’eau.

Vous devez ensuite laisser durcir le béton pendant sept jours minium, vingt-huit jours idéalement. Durant le durcissement, le mélange doit rester humide. Pour un béton design et solide, protégez-le du soleil et du vent afin qu’il ne s’assèche pas.

Comment identifier l’état d’une surface en béton ?

Avant de réparer une surface en béton, vous devez déterminer son état. Un béton en excellent état est facile à définir : si l’on verse de l’eau sur sa surface, elle ne devient pas humide immédiatement. Un bon béton qui a déjà quelques années peut s’assombrir dès le contact avec l’eau, mais si la surface est lisse et qu’aucun trou n’est visible, il reste en très bon état.

Astuce : grattez la surface avec un outil métallique pour vérifier la solidité des agrégats.

Lorsque le béton est en mauvaise condition, il est friable en surface. Il se désagrège facilement lorsqu’on le frotte, même s’il compte peu de fissures. Si plusieurs blocs sont cassés et que le béton est friable malgré l’épaisseur, mieux vaut alors détruire le mur et recommencer avec du béton neuf.

Comment densifier du béton ?

Quand le béton est en mauvais état, vous devez dans un premier temps le densifier. Il existe, pour cela, du densifieur à base de silicate. Recouvrez-en votre béton afin de remplir les pores et le pénétrer en profondeur. Recommencez à deux ou trois reprises avant de commencer toute autre intervention.

Lorsque le béton est densifié, vous pouvez le sceller avec un béton de finition. Attention, l’opération dépendra du produit acheté. Certains se posent sur un béton sec ; il est alors conseillé de poser un durcisseur à base de potassium, de sodium ou de lithium avant de commencer. Vous en trouverez parfois en magasin sous le nom de « colle à béton », adapté à la fois au béton bas carbone et au béton classique.

Quel scellant choisir ?

Pour garantir la stabilité de votre béton, vous devez opter pour le bon scellant. Sur le marché, on trouve le scellant hydrofuge, qui rend la surface imperméable à l’eau. Cette colle à béton prévient contre les tâches d’eau sale et l’éclatement par le gel.

Nous vous conseillons néanmoins de choisir un scellant pénétrant, qui se cristallise dans la surface du béton sans pour autant être visible. Si vous devez appliquer une nouvelle couche tous les cinq ans, vous constaterez néanmoins qu’il permet plus de résistance à l’usure.

La solution la plus économique mais la moins efficace est le scellant protecteur. Il forme un film à la surface du béton mais il s’use rapidement, altère la couleur de la surface ou pèle avec le temps. Si vous optez pour cette option, préférez un scellant à base de poly aspartique plutôt qu’à base d’acrylique.

En suivant les différentes étapes prescrites dans cet article, vous devriez pouvoir venir à bout de l’effritement de votre béton. Que ce soit la façade d’un muret, d’une maison ou d’une autre structure, prenez le temps de déterminer l’état du béton et de bien lire les notices des produits utilisés lors de la réparation.

Laisser un commentaire

*