Professionnels du bâtiment : comment se protéger ?

Professionnels du bâtiment : comment se protéger ?

De par leur activité, les professionnels du secteur du bâtiment ont une grande responsabilité qui pèse sur leurs épaules : celle de livrer des locaux exempts de tout problème, et tout particulièrement sur le plan de la sécurité. Découvrez quelles protections existent.

Les différents risques encourus par les professionnels du bâtiment

En travaillant sur la construction ou la rénovation d’immeubles, les professionnels du bâtiment ont une lourde responsabilité sur leurs épaules. La moindre erreur de leur part peut engendrer d’importantes conséquences, notamment en termes de sécurité. Certains risques concernent aussi bien la structure même de l’ouvrage sur lequel ils travaillent que sur des éléments d’équipements dissociables de l’immeuble. À noter qu’en marge de ces questions liées aux relations entre le professionnel et son client peuvent se greffer d’autres risques professionnels tenant, par exemple, à la sécurité des travailleurs ou à celle des biens de l’entreprise. C’est donc pour pallier tous ces risques que divers systèmes d’assurance ont été mis en place afin d’aider les professionnels du bâtiment à faire face à d’éventuelles poursuites.

Les principales assurances proposées aux professionnels du bâtiment

L’assurance décennale des professionnels du bâtiment est probablement le plus connu des dispositifs visant à protéger les clients contre les risques de malfaçons. Prévu par l’article L241-1 du Code des assurances, le dispositif offre aux clients une garantie de 10 ans contre les défauts de conformité ou vices de sol pouvant affecter la solidité d’un ouvrage et de ses éléments indissociables ou certains éléments d’équipement rendant le bien inhabitable, du fait de leur dysfonctionnement. Pour se protéger, le professionnel du bâtiment pourra opter pour une assurance décennale avec souscription en ligne.

En outre, rappelons que les risques liés au secteur de la construction sont importants et nombreux. Il existe de ce fait plusieurs dispositifs d’assurance dans le bâtiment. On retiendra notamment la garantie biennale portant sur les désordres et dysfonctionnements liés aux éléments dissociables de l’ouvrage.

Pour ce qui concerne les risques professionnels encourus par les travailleurs, les clients ou des tiers, ils seront couverts par la responsabilité civile professionnelle. De même, les biens de l’entreprise seront couverts par l’assurance des locaux et des biens de l’entreprise. À noter enfin que plusieurs dispositifs d’assurance existent pour couvrir différents risques comme les dommages en cours de travaux, les vols ou dégradations commis sur le chantier, ou bien encore les litiges opposant l’entreprise à ses clients, ses fournisseurs, ou ses prestataires.

Laisser un commentaire

*