Auto-construction : où trouver et comment conduire des engins de chantier ?

Auto-construction : où trouver et comment conduire des engins de chantier ?

Dans un projet d’auto-construction, la conduite des gros travaux est toujours un dilemme. Où trouver les bons engins de chantier ? Quels sont les prérequis pour pouvoir les obtenir ? Et qui peut s’en charger ? Toutes les réponses sur Le Blog Construction !

Où trouver son matériel de chantier ?

Nous vous avons déjà listé le matériel indispensable à la bonne conduite de gros travaux dans un précédent article. Parmi ces outils se trouve des engins de manutention comme le chariot élévateur, la grue, la minipelle de terrassement, etc.

D’accord, mais comment obtenir ces matériels de chantier ? Plusieurs solutions s’offrent à vous. En premier lieu, vous pouvez faire appel à un professionnel qui se chargera pour vous des gros travaux à mettre en place : nivelage, compactage, décapage du terrain, transports des gravats… Ce dernier prendra alors en charge l’obtention du matériel de chantier nécessaire.

Mais vous pouvez également faire le choix de conduire vous-même vos travaux, si (et seulement si) vous vous y connaissez déjà en gros travaux et que vous avez une équipe pour vous aider. Dans ce cas, vous pouvez procéder à la location d’engins de chantier grâce à des services en ligne spécialisés dans ce type de transaction. Ces derniers vous apporteront les engins pour la durée de vos travaux et les récupèreront une fois que vous n’en aurez plus besoin.

Quels sont les prérequis pour la manutention d’engins de chantier ?

Bien sûr, avant de procéder à la location de ce matériel de chantier, il faut prendre en compte les prérequis obligatoires pour s’assurer une utilisation sans danger. Les services de location ne vous livreront pas votre minipelle s’ils savent que vous ne saurez pas la conduire. Il s’agit d’un engin pouvant être dangereux dans les mains d’une personne inexpérimentée, autant pour sa propre sécurité que pour celle des autres.

Si vous souhaitez vraiment procéder vous-même aux gros travaux de votre projet d’auto-construction en utilisant des engins de chantier, il vous faudra passer les CACES correspondants. Le CACES est en effet un permis de conduire adapté aux engins de chantier, décliné en dix catégories :

  • CACES 1 : pour les tracteurs et petits engins de chantier mobiles tels que les minipelles ;
  • CACES 2 : pour les engins d’extraction et de chargement ;
  • CACES 3 : pour les engins d’extraction de grande envergure tels que les tracteurs à chenille ;
  • CACES 4 : pour les engins de chargement de grande envergure tels que les tractopelles ;
  • CACES 5 : pour les engins de finition ;
  • CACES 6 : pour les engins de nivelage ;
  • CACES 7 : pour les engins de compactage ;
  • CACES 8 : pour les engins d’extraction et de transports tels que les décapeuses ;
  • CACES 9 : pour les engins d’élévation du personnel ;
  • CACES 10 : pour déplacer (et uniquement déplacer) n’importe quel engin de chantier.

Pour passer votre CACES, comptez entre trois à cinq jours. Il faudra vous rendre dans un organisme agréé proposant des centres de formations au CACES près de chez vous. Il en existe plusieurs dans toute la France et une simple recherche Internet vous permettra de trouver facilement chaussure à votre pied. A noter, la durée d’un CACES est de dix ans.

Enfin, en tant qu’auto-constructeur, vous ne pouvez pas opter pour la simple autorisation de conduite sans CACES, moins chère à obtenir et également valable moins longtemps. N’hésitez pas à parcourir notre article sur comment bien se préparer au CACES.

Cette solution est en effet uniquement proposée aux opérateurs salariés, qui pourront alors conduire des engins de chantier mais seulement dans l’entreprise où le stage d’autorisation de conduite a été mené. En tant qu’auto-constructeur, vous n’êtes donc pas éligible.

Votre CACES en poche, vous pourrez alors procéder à la location des engins de chantier nécessaires à la bonne conduite de votre projet d’auto-construction.

Laisser un commentaire

*