Les IGH, des bâtiments pas comme les autres

Les IGH, des bâtiments pas comme les autres

Les IGH, immeubles de grande hauteur, sont des bâtiments un peu particuliers dans le paysage urbain. Leur taille surdimensionnée fascine l’homme autant qu’elle l’impressionne  depuis des décennies.

Les nouvelles technologies font prendre de la hauteur

C’est au XIXème siècle, grâce au boom technologique que les immeubles dépassent enfin la barre des six étages. Le développement de l’acier, du béton armé, l’apparition du dispositif de mur-rideau et le contreventement extérieur des gratte-ciels donnent une plus grande liberté de conception aux architectes. En parallèle, la mise au point de l’ascenseur par Elisha Graves Otis facilite l’exploitation de ces nouveaux géants. Les premiers IGH voient ainsi le jour à Chicago et à New York, à la fin du XIXème siècle.

Du fonctionnel à la recherche d’esthétisme

A l’origine, les premiers IGH étaient uniquement fonctionnels. En effet, c’est pour réduire les coûts liés à l’augmentation du prix des terrains dans les grandes villes qu’ils ont été construits. Il faudra attendre le XXème siècle pour que ces tours se parent d’un nouvel esthétisme et offrent une image de prestige et de puissance souhaitée par les investisseurs et les architectes.

Sur le sol français, le premier véritable IGH a vu le jour en 1960. Il s’agit de la Tour d’habitation Croulebarbe d’Edourad Albert. Suivront par la suite de nombreux autres bâtiments comme la Tour Zamansky à Jussieu ou encore  la Tour Maine-Montparnasse.

Seagram_Building

Seagram Building – Immeuble de Grande Hauteur

Une réglementation stricte

En France, l’apparition des gratte-ciels a rapidement soulevé la question de la sécurité. Les autorités compétentes se sont demandées comment assurer la sécurité de ces IGH et une première réglementation a vu le jour. Alors que dans le passé, la longueur des échelles augmentaient en fonction de la hauteur des bâtiments, avec l’arrivée des IGH, cela ne fut plus possible. De nombreuses études, analyses et prospections ont été nécessaires à l’élaboration du premier règlement de sécurité IGH. Celui-ci fut fin prêt en novembre 1967. Au fil des années, la réglementation a été complétée et aujourd’hui les immeubles de grande hauteur sont régis par les articles R 122.1 à R 122.29 et R 152.1 à R 152.3 du code de la Construction et de l’Habitation et par l’arrêté ministériel du 22 octobre 1982 concernant le règlement de sécurité des IGH.

Les immeubles de grande hauteur font désormais partie du paysage urbain.  Qu’ils soient destinés à accueillir des logements, des magasins ou des bureaux tous sont soumis à une réglementation très stricte. De nombreuses firmes font également appel à des experts en recrutement d’agent de sécurité incendie à Paris ou ailleurs, afin de renforcer l’aspect sécuritaire de ces nouveaux géants.

I Une : IGH Marseille I

Laisser un commentaire

*