Sécuriser un chantier en 4 étapes

Sécuriser un chantier en 4 étapes

Petit ou grand chantier, les enjeux de sécurité sont les mêmes. Sur un chantier il faut garantir une construction dans les meilleures conditions et une bonne protection du travailleur. Le bâtiment est un secteur où les accidents de travail sont fréquents. Il faut donc tout faire pour les prévenir et les éviter.

Utiliser du matériel de protection adapté

La protection d’un chantier et des gens qui y travaillent n’est pas à prendre à la légère. Une bonne partie du matériel présent sur le site servira à sécuriser le lieu de travail des ouvriers. Le matériel de protection de chantier peut être divisé en plusieurs catégories :

  • Les dispositifs de signalisation : panneaux de signalisation, cônes, bandes de délimitation, etc.
  • Les protections contre les chutes : barrières, passerelles, plaques de calage, ligne de vie, etc.
  • Les équipements contre les risques électriques : plaques de protection pour câbles, gaines isolantes, etc.
  • Les protections contre les intempéries : tentes de chantier, auvents de protection, parasols, etc.

Ranger et organiser le chantier

Un chantier vu de haut sur lequel travaillent des ouvriers

Rien de plus dangereux qu’un chantier mal rangé et mal organisé. Câbles déroulés, outils qui trainent, barrières mal fixées : lorsque l’on circule mal, les risques de chutes sont plus élevés. Il faut donc s’assurer quotidiennement que le lieu de travail est en ordre, que chaque chose est à sa place et ne représente pas un risque pour les personnes présentes.  Ainsi il faut penser au matériel de rangement en amont du chantier comme les aiguilles pour fibre de verre ou pour câbles, les caisses à outils, etc.

Il en va de même pour l’organisation qui, si elle n’est pas optimale, peut déboucher sur des conditions de travail complexes. C’est en amont du projet de construction que doivent être définis les impératifs de sécurité et l’organisation de chaque poste de travail.

Vérifier le port des EPI

Les Équipements de Protection Individuelle sont ce qui garantit le bien-être et la sécurité des ouvriers sur le chantier. Ils sont nombreux et chaque corps de métier nécessitent des EPI spécifiques. L’employeur est obligé de fournir ces équipements. En cas de non-respect des normes de sécurité il s’expose à des poursuites judiciaires.

Surveiller le chantier

Un ouvrire sur une plateforme qui suveille un chantier

Les vols ou effractions sur les chantiers ne sont pas rares. Il faut donc s’assurer que le matériel est en sécurité et que personne ne puisse accéder au site. C’est d’autant plus vrai s’il contient du matériel dangereux.

Sur les chantiers de grande ampleur, on installe souvent un contrôle des accès par badge ainsi qu’un système de vidéosurveillance ou d’alarme en réseau. Sur les plus petits chantiers on installera plutôt une simple alarme et pourquoi pas une caméra de surveillance de petite taille.

La loi vous oblige aussi à délimiter l’enceinte de votre chantier pour éviter les risques de blessures pour les personnes extérieures.

 

 

Laisser un commentaire

*