Le point sur l’aide au financement de l’isolation thermique

L’isolation thermique est plus que jamais un sujet central pour tous les propriétaires. Avant de se lancer dans ces travaux nécessaires mais le plus souvent couteux, il convient de s’intéresser aux différentes aides financières que l’état pourrait vous accorder. CIDD, Eco-Ptz, TVA abaissée : on fait le point sur les dernières aides financières et les coups de pouce disponibles en 2014 pour votre isolation thermique.

Le crédit d’impôt développement durable (CIDD)

Ce dispositif fiscal peut vous permettre de réduire votre impôt sur le revenu. Pour en bénéficier vous devrez

-soit réaliser un bouquet de travaux, c’est à dire la combinaison de deux travaux d’amélioration de votre performance énergétique parmi une liste d’action ( isolation de façade et de toiture ou isolation de mur et de parois vitrées par exemple)

– soit respecter des conditions de ressources et, auquel cas, n’avoir besoin de réaliser qu’un seul travaux de rénovation extérieure ou intérieure (exemple : personne célibataire ayant un revenu fiscal de référence 2012 inférieur à 25 005 euros)

Le montant des dépenses est plafonné à 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple et ce crédit d’impôt est cumulable avec l’éco-prêt sous conditions de ressources.

L’éco-prêt à taux zéro

Ce coup de pouce financier disponible jusqu’au 31 décembre 2015 vous permet de réaliser un prêt sans intérêt pour réaliser un bouquet de travaux visant à améliorer votre performance énergétique. Son montant est limité à 20 000€ avec une durée de remboursement de 10 ans maximum pour un bouquet de 2 travaux et de 30 000€ et une durée de 15 ans pour un bouquet de 3 travaux.

La TVA à taux réduit

Depuis le 1er janvier 2014, une TVA réduite à 5,5% s’applique sur l’achat de matériaux et sur les frais de main d’oeuvre pour les travaux de rénovation énergétique liés à l’isolation thermique mais aussi à l’achat d’équipements à basse consommation (comme une pompe à chaleur) ou encore fonctionnant à l’énergie renouvelable.

Les bâtiments neufs de moins de 2 ans ne peuvent bénéficier de cette TVA à taux réduit de 5,5% et sont soumis à une TVa intermédiaire de 10%

Mais aussi d’autres aides spécifiques :

  • Prime exceptionnelle de 1350€ pour les travaux de rénovation énergétique en résidence principale (sous conditions)
  • Programme “habiter mieux” de l’ANAH, pour lutter contre la précarité énergétique (sous conditions de ressources)
  • Exonération temporaire de la taxe foncière (en fonction de la décision de votre commune)
  • Des aides régionales, départementales ou intercommunales

Laisser un commentaire

*