RT 2018 : ce qui va changer

RT 2018 : ce qui va changer

Le règne de la règlementation thermique 2012 touche à sa fin. La RT 2012 est morte, vive la RT 2012 ! Car en réalité, la RT 2018 ne sera qu’une version plus exigeante que la règlementation actuellement en vigueur. On fait le point sur les changements.

RT 2012 VS RT 2018

Pour rappel, les règlementations thermiques régissent certaines caractéristiques des constructions neuves. Il s’agit en particulier de limiter la consommation énergétique. Celle de 2012 était surtout centrée sur les aspects thermiques, l’isolation et l’étanchéité à l’air.

Avec la RT 2018, la loi sur la transition énergétique sera renforcée. Plus précisément, tout le cycle de vie des bâtiments sera pensé en phase de conception afin d’optimiser au maximum le recours aux énergies renouvelables et de limiter les émissions de C02, avec notamment le label Energie-Carbone. Par ailleurs, la RT 2018 imposera aux constructions neuves une production d’énergie supérieure à la consommation. Les bâtiments publics seront concernés dès 2018 par ces règles, tandis que les autres constructions ne le seront qu’en 2020.

La RT 2020, quant à elle, imposera aux bâtiments de produire de l’énergie et de contrôler son empreinte environnementale.

Le label Energie-Carbone

2018 connaîtra les premiers pas d’un nouveau label qui prendra sa forme définitive en 2020 : le label Energie-Carbone. Le principe est le développement de constructions à la fois à énergie positive et bas carbone.

Puisque le label en est à un stade expérimental, les habitations qui le respecteront bénéficieront de 30 % de surface constructible supplémentaires ! De quoi réjouir les professionnels du bâtiment (voir annuaire) et les ménages !

Qu’est-ce qu’un BEPOS ?

En 2020, les BEPOS (Bâtiment à Energie Positive) deviendront une norme en construction, mais surtout un modèle d’exemplarité énergétique. Un BEPOS est en somme une maison passive qui produit de l’énergie. Ainsi, en plus d’une isolation renforcée, de limitations de consommations énergétiques et d’optimisation des ressources naturelles, un BEPOS pourra être équipé :

  • de moyens de captage (capteur photovoltaïque)
  • de moyens de production d’énergie (aérogénérateur)

Avec la RT 2020, les associations d’industriels comme le GIP, rassemblés pour réfléchir sur les questions environnementales liées au secteur de la construction, devront prendre en compte toute la durée de vie des bâtiments avant de faire leur recommandations. Ils devront sûrement dénicher de nouveaux matériaux, plus écologiques, mais aussi de nouvelles façons de penser la construction durable.

Laisser un commentaire

*